GERSGEOENDProjets de recherche Projets internationaux Afficher le menu principal

Projets internationaux

Projet INFRASTAR H2020-MSCA-ITN-2015 (2016-2020) :

Le projet INFRASTAR piloté par l'IFSTTAR (Innovative and Networking for Fatigue and Reliability Analysis of Structures - Training for Assessment of Risk) a pour objectif de développer des connaissances sur le management optimal et fiable des structures.
Il s'appuie sur un réseau de 12 doctorants répartis dans 5 pays européens impliqués sur la modélisation avancée du comportement en fatigue du béton, le développement de nouvelles méthodes d'évaluation non destructive pour la détection et la surveillance d'endommagements précoces et de méthodes probabilistes pour l'évaluation des risques et la maintenance de structures soumises à la fatigue.
INFRASTAR a démarré en mai 2016 pour une durée de 4 ans. Le consortium comprend 4 partenaires académiques (AAU, BAM, EPFL, IFSTTAR) et 4 partenaires industriels (COWI, GuD, NeoStrain, PHIMECA). La formation de 12 docteurs à haut potentiel repose sur une fertilisation croisée et une approche mutli-disciplinaire qui conduiront à traiter les cas de structure unique ou appartenant à un parc, des actions liées au vent et au trafic le management de structures anciennes, neuves ou en construction. (Coordinatrice du projet : O. Abraham, Chargé de projet : H. Ferria)

Projet COST TU1208 (2013-2017) :

Cette action met l'accent sur ​​l'échange de connaissances et d'expérience de la technique radar (Ground Penetrating Radar - GPR), appliquée au génie civil, à partir de la contribution intégrée de chercheurs d'universités, de développeurs de logiciels, de géophysiciens, et de concepteurs et producteurs de matériel de contrôle non destructif, et des utilisateurs finaux des entreprises privées et des organismes publics. Il est prévu la rédaction de guides méthodologiques, la mise à disposition de logiciel de modélisation et de traitement des données, ainsi qu'un programme de formation. (Correspondant national : X. Dérobert)

 

Projet FilameNDT – Programme Inter Carnot-Fraunhofer (2010 – 2014) :

L’objectif du projet FilameNDT est de proposer des méthodologies de CND pour l’inspection de structures à câbles (les ponts précontraints, ponts à haubans et ponts suspendus). Les techniques de CND retenues (ultrasons guidés, émission acoustique, flux de fuite magnétique, et méthodes micro-magnétiques) reposent sur le savoir développé par le LCPC et l’IzfP dans le domaine. Les première corps d'épreuve ont été montés ou récupérés (Pont du Teil par exemple), des premières expérimentations ont été réalisées (réflectométrie US piezo, ondes SH guidées EMAT ainsi que des modélisations (fil Z des câbles clos). (Contact : L. Laguerre)

 

Projet FloodProBE – Programme FP7 (2009-2013) :

Projet dont l'objet a été de développer des solutions technologiques économiquement rentables limitant les risques d'inondation en zones urbaines, notamment pour répondre aux Directives Europérennes. Ce projet s'est entre autres intéressé à des méthodes et outils permettant l'évaluation des risques d'inondation ainsi que des outils de management stratégiques.

FloodProbBE a produit de très nombreux livrables adressés aux acteurs socio-économiques européens : municipalités menacées par le risque inondation, gestionnaires d'ouvrages de protection, ingénierie, assurances, protection civile... Le laboratoire GoeEND a fortement contribué à la rédaction d'un guide méthodologique à l’attention des gestionnaires de digues de protection contre la submersion en zones urbaines – c’est aussi une tentative d’harmonisation des pratiques au niveau européen : "Rapid and cost-effective dike condition assessment methods geophysics and remote sensing", ouvrage collectif (coordonné par P. Royet, Irstea, 2013), disponible en ligne. (Contact : S. Palma-Lopes)


Projet TEAM – Programme de recherche et de formation par la recherche / FP7 "Marie Curie" (2009-2013) :

Le projet européen "Training in Europena Asset Management" a utilisé et développé les nouvelles technologies permettant in fine de mieux gérer les infrastructures de transport. Le laboratoire GeoEND a participé aux workshops internationaux de formation des doctorants du projet, et a encadré la thèse de R.du Plooy (2013) : "The development and combination of electromagnetic non-destructive evaluation techniques for the assessment of cover condition prior to corrosion".(Contact : S. Palma-Lopes)

 

Projet DURATI NET - Interreg (2009-2013)

Ce projet vise à créer le réseau d'excellence DURATI NET pour faciliter un échange effectif de connaissances afin de promouvoir la durabilité et la sécurité des infrastructures des transports de l'Espace Atlantique et de rendre ces régions plus ouvertes au développement économique et plus attrayantes pour y vivre.

Parmi les objectifs principaux, on peut noter la production de directives (deux guides techniques) sur l'optimisation de la maintenance et de la réparation des infrastructures de transport en acier et en béton armé, ainsi que la création d'une plate-forme Web, avec des secteurs ouverts à la communauté scientifique et technique, pour améliorer l'expertise et la connaissance relatives à la prédiction de la durée de vie des matériaux de réparation. On peut également citer la promotion du développement et de l’usage de matériaux de structure et de produits de réparation « verts et astucieux » avec une réduction des besoins énergétiques de production ou d’application. (Contact : X. Dérobert)